Lettre à Plume.

lundi 14 septembre 2015

























Bonjour à tous ! Aujourd'hui je vous retrouve avec un article où j'ai décider de partager avec vous une lettre que j'ai écrit à Plume notre petite lapine qui nous à quitter il y à tout juste un mois (je vous en parlai ici et ici). J'avais besoin de dire tout cela, un mois que c'était enfoui en moi de peur que personne ne comprennent. Mais aujourd'hui il fallait que je le dise que je lui dise et j'espère que certain d'entre vous comprendrons. 

























Un mois aujourd'hui que tu nous a quittée... Je ne réalise toujours pas que plus jamais je ne te reverrai, pourtant c'est bien le cas. Plus jamais je ne verrai ta petite frimousse traverser le salon avec ta feuille de salade à la bouche. Tout les jours je me réveille, j'ouvre la porte et je te cherche du regard mais tu n'es pas là. Il n'y a que Lukoum et moi tout les deux encore triste, tout les deux avec ce vide dans le cœur. Il te cherche Lukoum, il ne comprend pas pourquoi tu n'es pas là et il sent que quelque choses ne vas pas. Mais comment lui expliquer, il a beau comprendre beaucoup de choses celle là il ne la comprendras jamais. Il panique à chaque fois qu'il doit passer le pas de la porte, il se met devant nous pour qu'on ne sorte pas. Il doit penser qu'il va lui arriver quelque chose là dehors puisque c'est par là qu'il t'as vu partir et ne jamais revenir. Il se sent seul et il s'inquiète, je crois que c'est ça le plus douloureux : voir qu'il ne t'oublie pas et qu'il s'inquiète pour toi. Un mois est passé et il te cherche encore, tout le monde nous a dit qu'il t'oublierais vite et dans le fond on se disait que c'était mieux comme ça, qu'on moins il ne serrait pas triste. Mais vous étiez deux âmes sœur, beaucoup me prendrons pour une folle mais j'en suis persuadé. Il y aura beau y avoir un autre lapin, une nouvelle maison, des enfants, ... il ne t'oublieras pas. Et moi non plus je ne t'oublierai pas, je me demande même si un jour la douleur s'estomperas, je l'espère ... Un mois que je pleure chaque jour, que chaque jour tu me manque un peu plus et j'ai l'impression que quasiment personne ne comprend cette douleur. "Mais ce n'était qu'une lapine." disent-il ... Pour moi tu était bien plus que ça, tu était ma petite princesse, la petite puce au caractère de cochon mais au cœur grand comme l'univers. Tu m'as tellement apporter, du haut de tes petites patte tu m'as donner une raison de plus de me lever le matin, tu m'as montrer que rien n'est plus beau que de te serrer dans mes bras avec Lukoum. J'ai l'impression d'avoir perdu une partie de moi, certes la vie continue mais elle n'as plus la même saveur sans toi. Tout me semble fade, à chaque beau moment je me dit que tu aurais du être là avec nous et il y en a beaucoup des beau moments qui sont entaché par ton absence. Je suis désolé, tellement désolé de t'avoir promis que tout irai bien, qu'il ne t'arriverais rien et surtout je suis désolé de ne pas avoir été avec toi quand tu t'es éteinte. J'avais confiance je m'était dit qu'il n'y avait aucune raison que ça se passe mal, mon petit au revoir était pathétique juste une petite caresse et un petit bisou, rien de plus. Je n'ose même pas imaginer ce que tu as cru, tu as du te dire que l'on t'abandonnait ou je ne sait quoi. Tu as du me détester de te laisser là avec tout ces gens que tu ne connaissait pas mais c'était pour ton bien, il fallait le faire ... Encore désolé de t'avoir fait une promesse alors que cela ne dépendait pas de moi ... Je t'aime et je t'aimerais toujours petite princesse. 




























Voila pour cet article mais avant qu'il se termine je tenait à remercier tout les gens qui nous ont envoyer de jolis message réconfortant, ça nous à fait beaucoup de bien de savoir qu'il y avait des gens qui ne nous connaissait pas et qui prenait le temps de prendre des nouvelles. Merci, vous êtes formidable ! 
Je vous retrouve jeudi pour un article bien plus heureux que celui çi et en attendant je vous fait des millions de bisous. 

2 commentaires:

  1. J'ai beaucoup aimé et effectivement, je ne comprends pas les personnes qui disent "Ce n'était qu'une lapine, un chat ou un chien". C'est tellement plus que ça. Ces petites boules de poils sont juste rempli d'amour que l'humanité aujourd'hui n'a plus, alors qu'eux, ils ont que ça à nous donner et à prendre.
    Très jolie lettre. Courage ma belle ♥.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne les comprends pas non plus cette réaction, ce sont surtout les gens qui n'ont pas d'animaux de compagnie qui disent cela, il ne peuvent pas comprendre ce que c'est ... Merci beaucoup :)
      Bisous ma belle ♥

      Supprimer